Le syndrome du Puppy

13. mars 2014

C’est lors d’une conférence avec mon ami David Rousset que j’ai découvert ce mal qui frappe essentiellement les développeurs de framework open source.

Le gars nous racontait qu’il avait développé un outil autour de Twitter qu’il avait mis en open source pour aider la communauté. Au début c’était un truc tout mignon qu’il aimait beaucoup. Puis son truc a grandi et il a commencé à avoir beaucoup d’utilisateurs. Et là ce fut le drame.

Parce que généralement c’est très très con un utilisateur. Tu te dis :"Bon c’est open source, il va donc commencer par chercher dans le code avant de poser des questions de merde sur le forum".

Mais que nenni, la grande majorité n’en a rien à carrer que ce soit en open source. Ils considèrent les outils que tu offres gentiment comme un service professionnel avec sa garantie et sa hotline 24/24.

C’est là que le puppy se transforme en gros clébard baveux qui pue le cheval quand il pète. Tu passes ta vie à répondre à des sollicitations de toutes parts et comme tu aimes toujours ton outil tu te plies en quatre pour satisfaire le puits sans fond de leurs désirs. Et si ça ne va pas assez vite tu te fais pourrir parce que merde, c’est inacceptable de devoir attendre ou chercher par soi-même.

C’est comme si on vous offrait une maison neuve avec le menage fait une fois par jour et que vous vous plaignez parce que vous avez dû mettre vous-même le sac –poubelle dans la poubelle.

Je viens d’avoir le cas aujourd’hui. Un gars qui, en gros, veut que je lui construise une fusée lunaire avec intérieur cuir. Comme j’ignore royalement ses demandes sur le forum, il est venu me pourrir en prive en disant que c’était une honte, qu’on se demandait à quoi pouvait bien servir ce forum si on ne peut pas faire faire son travail par les autres !

Je vous le dis, quand je vois ce genre de comportement (un français en plus), je pense qu’il faut qu’on se fasse envahir par une civilisation extra-terrestre. Ce serait comme une grosse colique, ça ferait mal mais après ça irait mieux.